Partenariats entre BGFIBank Cameroun et ENEO pour améliorer la prestation de services et accroître la productivité

Le secteur de l'électricité étant l'un des principaux piliers du projet de stratégie nationale de développement du Cameroun, le manque d'approvisionnement en électricité et la fiabilité de l'approvisionnement constituent des obstacles majeurs à la croissance économique. Par conséquent, la BGFIBank Cameroun contribue directement à l'amélioration des conditions de vie et de travail des différents acteurs économiques, aux nouvelles opportunités de développement d'activités génératrices de revenus et au renforcement de son engagement auprès du gouvernement à œuvrer pour le développement socio-économique du pays.

En affichant un taux de participation de 23% de l'enveloppe globale à l'issue du bouclage financier, cette banque se place en tête du pool bancaire d'ENEO Cameroun, réaffirmant ainsi sa position de leader au sein de partenariats stratégiques qui s'étendent notamment à la fourniture de services à valeur ajoutée tels que l'installation sur site du système de compensation électronique des chèques, les paiements des commerçants, pour ne citer que quelques exemples.

Gestion de la BGFIBank et mise en place des financements liés aux infrastructures

Leader en Afrique centrale, le groupe BGFIBank opère dans 11 pays. Ses activités s'étendent sur cinq décennies et consistent à soutenir et à financer des projets d'infrastructure dans de nombreux secteurs d'activité sur le continent, y compris des projets à fort impact tels que l'énergie, l'eau, le logement, la construction, l'industrie, la santé et l'éducation. Grâce à ces investissements, le groupe est désormais en mesure de jouer un rôle de premier plan dans la réalisation de l'objectif 10 de l'Agenda 2063 de l'Union africaine ("Des infrastructures de classe mondiale pour toute l'Afrique") et des objectifs de développement durable (SDG) - plus de 80 % des SDG dépendent, sous une forme ou une autre, du développement des infrastructures.

Depuis sa présence au Cameroun - qui remonte à dix ans - cette banque a réalisé des avancées majeures dans les domaines des infrastructures sociales, de l'énergie et de l'industrie, dont le montant cumulé atteint aujourd'hui 200 milliards de francs CFA. Certes, sa maîtrise lui permet d'intervenir aussi bien en amont (banque arrangeur) qu'en aval (agent bancaire ou participant), mais son souci premier reste la bonne gestion des spécificités et particularités du projet et de son maître d'ouvrage, notamment en ce qui concerne l'impact du projet sur le tissu social et économique, la viabilité du modèle économique et la sécurité du montage financier. De cette manière, au-delà du simple rôle de spectateur dans le processus de financement des infrastructures, l'approche de la BGFIBank Cameroun s'inscrit dans une logique de conseil.

 

Vous avez apprécié cet article? Restez informé en adhérant à notre newsletter!

commentaires

Vous devez vous connecter pour publier un commentaire

à propos de l'auteur

Blogueur et passionnée de la Technologie