Nigeria : Début de la procédure de rapatriement des réfugiés du Cameroun le 27 février

La plupart des 46 000 réfugiés ont fui l'État de Borno, en proie à des troubles, vers les villes camerounaises voisines, notamment Minawao, au plus fort de l'insurrection de Boko Haram.

Une commission tripartite composée de représentants du gouvernement fédéral, du gouvernement de l'État de Borno et du gouvernement camerounais ont décidé des dates de rapatriement.

Mercredi, la délégation camerounaise conduite par le ministre de l'Administration territoriale, Paul Atanga Nji, le gouverneur de l'Extrême Nord du Cameroun, Midjiyawa Bakary, et quelques responsables humanitaires, ainsi que la délégation nigériane conduite par le gouverneur de l'État de Borno, Babagana Zulum, ont participé à cette réunion ; des hauts fonctionnaires du Haut Commissariat du Nigéria au Cameroun ; le secrétaire permanent du ministère fédéral des affaires humanitaires, de la gestion des catastrophes et du développement social, Malam Bashir Alkali ; et le directeur humanitaire du ministère, Ali Grema.

D'autres sont un représentant du Commissaire fédéral, Commission nationale pour les réfugiés, les migrants et les personnes déplacées, M. Hassan Ejibunu ; le conseiller du Zulum pour les services extérieurs et de liaison, l'ambassadeur Adamu Abbas, qui est également membre du groupe de travail technique établi pour la mise en œuvre de l'accord tripartite de rapatriement ; un membre de la Chambre des représentants représentant la circonscription fédérale de Bama, Ngala, Kala-Balge de l'État de Borno, Zainab Gimba ; le directeur général de l'Agence de gestion des urgences de l'État de Borno, et d'autres fonctionnaires concernés.

Le porte-parole de Zulum, Mallam Isa Gusau, a fait une déclaration jeudi, dont voici un extrait : "Suite à une visite de deux jours au Cameroun du gouverneur de l'État de Borno, le professeur Babagana Zulum, une commission tripartite s'est réunie dans la nuit de mercredi à mercredi, les 27 février et 7 mars 2021, afin de commencer le rapatriement volontaire des réfugiés nigérians en vue de leur réinstallation dans l'État de Borno.

Environ 46 000 Nigérians, pour la plupart originaires de Borno, ont trouvé refuge dans le camp de réfugiés de Minawao situé à Mokolo, dans la région de l'Extrême-Nord du Cameroun.

Le gouverneur Zulum, aux côtés de responsables humanitaires fédéraux du Nigeria et du Cameroun, se sont rendus au camp de Minawao mercredi avant de retourner à Maroua, la capitale de la région de l'Extrême Nord, pour une réunion de la commission tripartite.

L'objectif initial de Zulum était de faire rapatrier cette semaine le premier lot de 9.800 réfugiés nigérians volontaires pour les réinstaller dans des maisons nouvellement construites à Bama et Banki.

Cependant, la réunion tenue mercredi dernier par la commission tripartite a abouti à une procédure opérationnelle standard révisée, qui a été signée par toutes les parties et qui prévoit que le rapatriement aura lieu le 27 février et le 7 mars 2021.

Vous avez apprécié cet article? Restez informé en adhérant à notre newsletter!

commentaires

Vous devez vous connecter pour publier un commentaire

à propos de l'auteur

Blogueur et passionnée de la Technologie