Cameroun : Dépistage anticipé du cancer pour une meilleure survie

Bien que le cancer puisse être une maladie effrayante pour une majorité de personnes, plusieurs formes et types de cancer sont aujourd'hui entièrement traitables. La recherche a indiqué que le taux de mortalité des patients atteints de cancer a diminué grâce aux progrès scientifiques dans le traitement du cancer, notamment l'amélioration de la technologie, des équipements de détection/diagnostic, ainsi que des tests génétiques contribuant à une détection précoce des cellules anormales avant qu'elles ne se transforment en cellules cancéreuses, augmentant ainsi les chances d'un traitement efficace.

Il est impossible de détecter de façon précoce les cellules anormales si les personnes ne se soumettent pas à un dépistage volontaire fréquent, c'est-à-dire le test qui recherche les signes précoces de cancer chez les personnes ne présentant pas de symptômes. Le dépistage, soulignent les experts, peut aider les médecins à trouver et à traiter plusieurs types de cancer à un stade précoce, avant qu'ils ne provoquent des symptômes. La détection précoce est importante car lorsque des tissus anormaux ou un cancer sont découverts à un stade précoce, il peut être plus facile de les traiter. Au moment où les symptômes apparaissent, le cancer peut avoir commencé à se propager, ce qui le rend difficile à traiter. Toutefois, le dépistage du cancer s'adresse aux personnes qui ne présentent aucun symptôme. Si vous présentez des symptômes, les médecins vous disent de ne pas attendre une invitation au dépistage, mais de vous rendre immédiatement à l'hôpital.

Les recherches montrent qu'un cancer diagnostiqué à un stade précoce, lorsqu'il n'est pas trop important et qu'il ne s'est pas propagé, a plus de chances d'être traité avec succès. Les informations fournies par le centre britannique de recherche sur le cancer ont révélé que presque toutes les femmes chez qui le cancer du sein a été diagnostiqué à un stade précoce ont survécu à la maladie pendant au moins cinq ans ou plus. C'est pourquoi il est conseillé aux femmes de palper très souvent leur sein pour détecter toute masse ou de faire une mammographie, qui est une radiographie du sein, pour trouver toute tumeur trop petite pour être palpée dans le sein. Les statistiques révèlent également que plus de neuf femmes sur dix diagnostiquées à un stade précoce du cancer des ovaires survivent à la maladie. C'est pourquoi les médecins conseillent vivement aux femmes de passer une échographie rectovaginale, pelvienne ou transvaginale, selon le cas. L'Organisation mondiale de la santé (OMS) a démontré que le dépistage du cancer du col de l'utérus chez les femmes âgées de 30 à 65 ans tous les trois à cinq ans réduit l'incidence et la mortalité liées à cette maladie. Selon l'American Cancer Society, toutes les femmes qui ont été vaccinées contre le VPH doivent continuer à suivre les recommandations de dépistage pour leur groupe d'âge, comme celles des femmes qui n'ont pas été vaccinées.

Selon les experts, il faudrait également que les hommes âgés de 45 ans et plus, dont le père ou le frère a eu un cancer de la prostate avant 65 ans, subissent un test sanguin de l'APS pour détecter le cancer de la prostate.

Enfin, les gros fumeurs ainsi que ceux qui ont arrêté de fumer au cours des 15 dernières années sont invités à se soumettre à un dépistage du cancer du poumon. L'Institut national du cancer recommande qu'à partir de 50 ans, les hommes et les femmes subissent un dépistage du cancer du côlon et du rectum. Les gens devraient prendre leur corps en main et consulter pour tout point inhabituel.

 

Vous avez apprécié cet article? Restez informé en adhérant à notre newsletter!

commentaires

Vous devez vous connecter pour publier un commentaire

à propos de l'auteur

Blogueur et passionnée de la Technologie